0

Culture

VIVRE la CULTURE

La coutume

Comme le poteau central de la Grande Case, la coutume est le pivot de la culture kanak. Imprégnée des traditions et des mythes séculaires, elle est le ciment de la vie communautaire des tribus

L’organisation coutumière kanak traditionnelle, qui remonte à la nuit des temps, reste très vivace et continue de régir la vie quotidienne. Chaque individu est affilié à un clan — une famille étendue — avec son totem, ses légendes, son chef de clan. Les clans forment des tribus, placées chacune sous l’autorité d’un petit chef qui gère la coutume « privée ». Les tribus sont regroupées en districts, avec à leur tête un grand chef dont l’autorité sur la vie sociale de ses « sujets » est incontestée. La coutume repose sur la tradition orale et régit l’ensemble des événements de la vie sociale et privée des Kanak. Vos hôtes kanak seront toujours heureux de partager avec vous leur culture et de vous en faire découvrir tous les aspects. Pour les touristes, le respect de la coutume se manifeste par l’interdiction de pénétrer dans certains lieux tabous (comme les enceintes des chefferies, certaines plages, forêts ou lieux particuliers qui ne sont pas nécessairement signalés) sans l’autorisation préalable des chefs de clan ou de tribu. Avant de visiter ces endroits, ou pour les photographier, renseignez-vous sur les démarches à entreprendre. Ce peut-être une simple requête verbale ou, dans des circonstances particulières, un geste rituel — le « geste coutumier » — effectué lors d’une cérémonie coutumière au cours de laquelle des paroles de bienvenue seront prononcées après un échange de cadeaux.
Coutume-1
Coutume-2
Culture-1

Culture vivante…

La colonisation a nourri, sans l’affaiblir, la culture traditionnelle et vivante des îles Loyauté. Les influences extérieures, qui ont apporté la religion chrétienne, l’argent ou encore le cricket, se sont intégrées aux traditions ancestrales. Il en résulte une culture originale et métissée où les lutins cohabitent harmonieusement avec les saints chrétiens, où le cricket et le bingo « à la mode loyaltienne » sont des rendez-vous conviviaux incontournables, où musique et danses traditionnelles empruntent volontiers aux sonorités modernes, à la danse contemporaine comme au hip-hop.

Langues

Quatre langues sont pratiquées dans les îles Loyauté. Au fil des trois siècles passés, elles ont intégré des expressions ou des mots polynésiens, français, anglais, ou pidgin-english, car de nombreux Loyaltiens travaillèrent en Australie à l’époque du blackbirding, le trafic de main-d’œuvre pour les plantations de canne à sucre.

Le nengone, est la langue parlée sur Tiga et Maré. Le drehu, la langue de Lifou, est aussi la langue vernaculaire la plus parlée par les Kanak, et la plus enseignée, en Nouvelle-Calédonie. Ouvéa est la seule île des Loyauté à connaître deux langues, l’iaaï et le faga-uvea. Le faga-uvea est une langue polynésienne, héritage des migrations polynésiennes qui atteignirent ces îles aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Ça m’intéresse…

Patrimoine culturel des îles Loyauté

Huilerie/Savonnerie d’Ouvéa
Entreprise à visiter

Huilerie/Savonnerie d’Ouvéa

Ouvéa
La société Iaai savonnerie des îles – ISI – fabrique selon un procédé artisanal des savons solides à partir d’huile de coprah fournie par l’huilerie locale.
Église Saint Jean-Baptiste de Hnathalo
Site et monument historique

Église Saint Jean-Baptiste de Hnathalo

Lifou
L’église Saint Jean-Baptiste se trouve dans la tribu de Hnathalo dans le district de Wetr.
Église Saint-Michel
Site et monument historique

Église Saint-Michel

Ouvéa
L'église catholique de Saint-Michel se trouve au centre de l'île à Fayaoué le chef-lieu de l'île.
Distillerie de santal de Takone
Entreprise à visiter

Distillerie de santal de Takone

Maré
Serei Nod Nengone : un projet industriel international autour du santal des îles, parfaitement intégré en milieu coutumier.
Eglise de Pénélo
Site et monument historique

Eglise de Pénélo

Maré
L’église de la Sainte-Croix de Penelo fut bâtie en 1910, et inaugurée en 1915.
Grande chefferie de Drueulu
Maison thématique

Grande chefferie de Drueulu

Lifou
La Grande Chefferie du district de Gaïca est située dans la tribu de Drueulu, à environ 20 min du chef-lieu de l’île.
Église Saint-Joseph
Site et monument historique

Église Saint-Joseph

Ouvéa
Construite en 1912, l'imposante église Saint-Joseph se dresse face à la mer, flanquée d'un beau bâtiment colonial.
Grande chefferie de Mou
Maison thématique

Grande chefferie de Mou

Lifou
La Grande Chefferie du district de Lössi est située dans la tribu de Mou, au sud de l'île.
Église du Saint-Nom-de-Marie
Site et monument historique

Église du Saint-Nom-de-Marie

Ouvéa
Depuis la plage, une majestueuse haie de pins colonnaires mène à l’église qui surplombe le lagon du haut d'une petite colline.
Grande chefferie de Hnathalo
Maison thématique

Grande chefferie de Hnathalo

Lifou
La Grande Chefferie du district de Wetr est située dans la tribu de Hnathalo, à 5 min de l’aérodrome de Wanaham.
Maison de la vanille
Entreprise à visiter

Maison de la vanille

Lifou
De la culture à la dégustation, découvrez les secrets de la vanille, son histoire et son parcours.
Monument dédié à l’arrivée de l’Évangile
Site et monument historique

Monument dédié à l’arrivée de l’Évangile

Maré
Situé à la tribu de Roh près de 200 m après l’église, le monument commémore l’arrivée en 1841 des premiers catéchistes protestants polynésiens venus évangéliser l’île.
Mémorial des dix-neuf d’Ouvéa
Site et monument historique

Mémorial des dix-neuf d’Ouvéa

Ouvéa
Monument en souvenir de la prise d'otages de 1988 et des 19 militants indépendantistes tués lors de l'assaut de la grotte de Gossanah.
Monument dédié à l’arrivée de l’Évangile
Site et monument historique

Monument dédié à l’arrivée de l’Évangile

Lifou
Sur la plage d'Ahmelewedr, se dresse le monument qui commémore l'arrivée à Lifou des missionnaires protestants Fao et Zakaria en 1842.
Mission de la Roche
Site et monument historique

Mission de la Roche

Maré
Construite en 1883, l'église de la Mission se dresse au milieu d'une abondante végétation au pied du haut rocher corallien qui a donné son nom à la tribu.
Église Saint-François Xavier
Site et monument historique

Église Saint-François Xavier

Lifou
L'église Saint François-Xavier à Easo est l'une des premières églises construites à Lifou.
Monument la Monique
Site et monument historique

Monument la Monique

Maré
Face à la mer au quai de Tadine se tient le monument La Monique en hommage aux 126 personnes disparues en 1953 sur le navire La Monique entre Maré et Nouméa.
Centre culturel Yeiwene Yeiwene
Le centre culturel Yeiwene Yeiwene porte le nom du chef indépendantiste originaire de Maré, assassiné avec Jean-Marie Tjibaou en 1989. Il se situe près des fortifications mégalithiques de Hnaenedre.
Église du Sacré Cœur de Wé
Site et monument historique

Église du Sacré Cœur de Wé

Lifou
Construite par les missionnaires du Sacré-Cœur Xavier Montrouzier et François Palazy, cette petite église située en bord de mer ne manque pas de style.
Chapelle Notre-Dame de Lourdes
Site et monument historique

Chapelle Notre-Dame de Lourdes

Lifou
Perchée sur la colline qui domine la baie de Santal, la chapelle Notre-Dame de Lourdes est un magnifique point de vue pour admirer la baie.

cArTe iNtErAcTiVe

Localisez en un clin d’œil les sites culturels à découvrir

Je prépare mon séjour

Recherchez directement un hôtel, un accueil en tribu, ou une activité touristique à Lifou, Maré ou Ouvéa :
WordPress Image Lightbox Plugin